Festival Salam 'Alaycum III édition ottomane

Du 7 au 17 décembre 2017

Le Festival Salam ‘Aleykoum s’inscrit dans la lignée du “Black is beautiful”, mouvement culturel Afro-Américain, en offrant une déclinaison contemporaine aux musulmans belges.
Après une première édition consacrée à Al Andalus et une deuxième nous faisant voyager “De Bruxelles à La Mecque”, place maintenant à la culture ottomane !

En partenariat avec l’Institut Culturel Yunus Emre, Ras El Hanout a réalisé un voyage d’études à Bursa et à Istanbul avec toute une série de visites historiques et culturelles, de rencontres et d’ateliers, et vous offre une immersion dans la culture ottomane à travers trois créations : une exposition, un conte et une pièce de théâtre.

Le Festival Salam ‘Aleykoum : déconstruire et valoriser avec une approche artistique innovante, populaire et pédagogique

Alors que les fantasmes, préjugés et discriminations sur les musulmans et l’islam sont dans l’air du temps, le Festival SALAM ‘ALEYKOUM les présente comme sujets -et non objets- du débat, de leur histoire, de leur réflexion, et de leur action.

Il ne s’arrête pas là : il offre à la société un regard unique sur un patrimoine méconnu, déconstruit la perception de l’islam et des musulmans, chargée du poids de l’histoire et de l’actualité, apportant ainsi une réponse pédagogique à cette forme de racisme qu’est l’islamophobie.

Programme de la 3ième édition du Festival Salam ‘Aleykoum

🎭 THÉÂTRE “Hacivat et Karagöz, les réfugiés d’Anvers”

Une pièce de théâtre qui revisite l’histoire de deux personnages légendaires ottomans du théâtre de l’ombre : Hacivat – le lettré, le naïf – et Karagöz – l’homme du peuple, le malin.
On les retrouve ici à Bursa et Istanbul au 16ème siècle. Nos deux compères fuyent la justice ottomane et se retrouvent un peu par hasard dans la ville de la main jetée, Hantwerpen, autrement dit Anvers.
Là, ils rencontreront des Sinjoren, habitants anversois dont un certain Bart, des soldats espagnols, des agents de l’Inquisition, et puis des marranes, réfugiés Juifs convertis de force au catholicisme.
Une aventure pleine de péripéties dans la quête de la liberté.

Une création collective de et avec Sevim Akinci, Fatima-Zohra Ait-El-Maati, Souhaila Amri, Salim Haouach, et Cuneyt Nerovali.
Mise en scène par Salim Haouach.

📜 CONTE “La meddah d’Osman Gazi”

La meddah, qui signifie littéralement “l’éloge”, est issue de la tradition ottomane.
A travers le récit du conteur, découvrez une oeuvre qui raconte la légende de la naissance de l’Empire Ottoman et les aventures du fondateur de la dynastie Ottomane, Osman Gazi.

Le conte se base sur un texte d’Ahmet Yenilmez – artiste turc rencontré lors du voyage d’étude à Istanbul – et adapté et interprété par Salim Haouach.

📸 EXPO PHOTO “Petite(s) histoire(s) ottomane(s)”

L’exposition regroupe une série de photographies de l’architecture ottomane à travers l’histoire prises par Eslem Akdag – photographe autodidacte ayant notamment exposé pour le projet “Face(s) Molenbeek”.
L’exposition mettra également en avant des anecdotes sur et autour des lieux recueillies lors du voyage à Istanbul et à Bursa.

Vernissage le jeudi 07/12 à 19h.

Photos du Festival

Photos du voyage à Istanbul et à Bursa

Avec
Fatima-Zohra Ait-El-Maati
Eslem Akdag
Sevim Akinci
Souhaila Amri
Salim Haouach
Souhail Sefiani

Partager cette page